LES VALEURS

Le terme « valeur » dans son sens ordinaire et en dehors de l'économie, désigne «ce qui fondamentalement nous anime, constitue les ressorts profonds de nos manières d'être, de penser et d'agir».

Nos Associations ont, de fait, un véritable patrimoine de valeurs qu'il faut aujourd'hui expliciter et très certainement refonder, dans le cadre d'une large concertation, pour les traduire en règles déontologiques donnant un sens profond aux actions entreprises.

  • Le respect de la dignité de tout être humain

  • Le respect de l'enfant et de son devenir

  • La protection de l'enfance : fer de lance du développement social

  • Plus que la règle

  • Le principe de responsabilité

  • La force de la confiance

  • La volonté d'innover et d'expérimenter

  • L'impérieuse nécessité d'une gestion et d'un management rigoureux

  • Le rôle fondamental de la vie associative



Le respect de la dignité de tout être humain

La Convention Européenne des droits de l'homme souligne la primauté de l'être humain sur le seul intérêt de la société et de la science.

L'article 3 de la Loi du 2 janvier 2002 affirme "l'action sociale et médico-sociale est conduite dans l'égale dignité de tous les êtres humains avec l'objectif de répondre, de façon équitable, aux besoins de chacun d'eux".

Les droits de l'homme évoqués ci-dessus sont fondés sur des valeurs humanistes et religieuses qui peuvent parfois être remises en cause dans notre monde d'aujourd'hui.

Le respect de l'enfant et de son devenir

Dans la déclaration des droits de l'enfant, adoptée par les Nations Unies en 1959, il est dit : "L'enfant doit bénéficier d'une protection spéciale et se voir accorder des possibilités et des facilités par l'effet de la Loi et par d'autres moyens afin d'être en mesure de se développer d'une façon saine et normale sur le plan physique, intellectuel, moral, spirituel et social, dans des conditions de liberté et de dignité. Dans l'adoption de Lois à cette fin, l'intérêt supérieur de l'enfant doit être la considération déterminante".

Accueillir l'enfant en tant que personne, sujet de droits et de devoirs, c'est le respecter dans son intégrité, dans sa liberté de penser et de dire, dans son statut actuel et dans son devenir.

Respecter l'enfant, c'est aussi maintenir ou reconstruire les liens avec sa famille. Les parents, dans le cadre de nouvelles approches d'accompagnement social des familles en difficulté, doivent être invités à reprendre ou prendre conscience de leurs droits et devoirs. Nos associations travaillent à la restauration des relations affectives familiales ancrées pour chaque jeune dans son histoire personnelle.

La protection de l'enfance : fer de lance du développement social

Nos Associations considèrent que dans le cadre de l'absolue nécessité d'accompagner le développement économique par un développement social, il convient d'accorder une place particulière à la protection de l'enfance. Les enfants victimes de maltraitance doivent faire l'objet d'une attention toute particulière.

Cette action sociale s'inscrit tout naturellement dans le cadre des valeurs républicaines et citoyennes : liberté, égalité, fraternité, équité, justice, démocratie. Elle doit comporter une éducation à la non violence, à la paix.

Plus que la règle

Nos Associations se refusent à considérer que les souffrances que connaissent certains jeunes, leur comportement notamment en terme de violence, correspondent à une certaine forme de fatalité.

Le renforcement de la Loi constitue bien entendu un moyen d'action des puissances publiques mais il ne peut suffire. Le rappel de la Loi ne suffit pas à fonder les relations entre les personnes.

Le principe de responsabilité

La responsabilité, en tant que principe, est au centre du thème des valeurs "la responsabilité morale" (et non la responsabilité pénale ou civile) est un principe qui peut servir de direction à qui voudrait parler d'éthique en se posant des questions. La responsabilité est avant tout un principe de réflexion, basé sur la question « qui est l'autre ? ».

La force de la confiance

Nos associations considèrent qu'il faut à la fois développer l'identité de chaque jeune, prendre en compte son histoire et ses désirs, pour bâtir un projet individualisé et apprendre au jeune à vivre et à agir avec les autres dans l'établissement et hors de l'établissement.

Le jeune doit être encouragé à participer à la vie collective et être acteur de sa propre vie.

La responsabilisation conduit à confier au jeune des tâches en rapport avec ses capacités et à lui faire confiance.

La volonté d'innover et d'expérimenter

Nos Associations recherchent en permanence à s'adapter aux besoins de la société et veulent ajouter à la gestion des acquis et au croisement des acquis, le changement par l'innovation.

L'impérieuse nécessité d'une gestion et d'un management rigoureux

Nos Associations sont responsables de la gestion d'établissements pour lesquels elles reçoivent des fonds publics et des dons. La gestion financière fait l'objet d'une attention toute particulière en terme de bon usage des fonds publics et des dons et conduit à la définition de procédures comptables et financières précises et à des contrôles internes et externes.

Le management des établissements est défini en termes de compétences nécessaires (formation initiale, formation continue), de savoir-faire et d'expérience pour remplir les missions de l'association, dans le cadre d'une adaptation permanente aux changements de la société.

Le rôle fondamental de la vie associative

Nos associations sont partie prenante du secteur associatif qui est un acteur fondamental de développement, d'innovation et de cohésion de la société ainsi qu'un vecteur de la vie publique grâce aux engagements libres et volontaires qu'il suscite.


ACTUALITÉS
La BDJ aux boucles de gayant
01/06/2017
Cette année, la Bouée des Jeunes a encore participé à la course des Boucles de Gayant avec les jeunes. Les éducatrices, chefs de service et jeunes se sont entraînés pendant 8 mercredis afin d'avoir une bonne condition physique le jour J. Afin de représenter l'association, l'équipe a été sponsorisée par Décathlon qui a offert 30 t-Shirt. Malgré la forte chaleur, la course s'est bien passée !
Tous responsables à Frais-marais !
24/04/2017
Au cours de l'année 2016, les quartiers de Waziers/rais marais ont connu le décès de plusieurs jeunes, victimes d'accidents de la route. Le partenariat étroit de l'association "élan solidaire", du centre social de Frais Marais et des éducateurs du Service de Prévention Spécialisée a permis la mise en place d'une action de prévention sécurité routière le samedi 22 avril. 
Deux jeunes filles accueillies au Foyer maternel témoignent dans l'émission "sept à huit"
19/04/2017
Une équipe de tournage de l’émission « Sept à huit » est venue interviewer deux jeunes femmes du Foyer Éducatif Maternel de Cambrai de l'association la Bouée des Jeunes, dans le cadre d’un reportage sur les maternités adolescentes. Au-delà des enjeux autour de l’image sociale et des regards portés sur leurs situations, un nombre conséquent de jeunes mamans ont voulu participer à l’émission. L'équipe de tournage les a suivies dans leurs activités et leur quotidien. La diffusion aura lieu prochainement... à suivre.
Toutes les actualités
CONTACTEZ-NOUS
GAP
87 rue du Molinel
Bat D - 1er etage
59700 MARCQ EN BAROEUL
03 20 99 91 60
asso@legap.net Toutes les associations
Haut de page